Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 décembre 2014 7 14 /12 /décembre /2014 12:44

Voici, de la part de Geneviève Dhainne, des nouvelles de l'école d'Indra. Nouvelles qui auraient dû être publiées dès le mois d'octobre, aussi  nous remercions nos généreux donateurs de leur compréhension - et bien évidemment de leur concours fidèle.

 


 

L'école Saraswoti Pathshala de Bhaktapur a changé de nom : elle est devenue l'école Saras Pathshala depuis ce printemps 2014. Indra, le principal de l'école, a le projet d'agrandir l'école pour accueillir des élèves de collège. Il souhaite recruter des familles plus aisées qui participeront financièrement au fonctionnement de l'école en vue d'une future forme d'autonomie et pour la pérennité de l'école. Il négocie ce projet avec la mairie de Bhaktapur.

 

Bhaktapur1.jpgDes élèves de l'école participent à des jeux sportifs

 

Cet été 2014, j’ai renouvelé le projet de partenariat des scouts et guides de France avec l’école primaire Saras Pathshala de Bhaktapur. Ce projet comporte une dimension solidaire d’aide à la construction de toilettes pour les enfants de l’école. Ces toilettes seront déplacées car la chaussée devant l’école sera élargie en vue d’une voie rapide qui reliera Kathmandou puis Bhaktapur….à la frontière chinoise.

 

Bhaktapur2


Cependant, la partie la plus importante de l’intervention des scouts a consisté à faire de l’animation pédagogique et établir un échange culturel entre les enseignants népalais, les scouts et les élèves lors de visites d’étude à Bhaktapur et à Panauti. Très vite, les enfants établissent un contact chaleureux et enthousiaste avec Marie Feugères, Clément Bonnet, Benjamin Pellegrini, Victorin Barthez, Pauline Thave, Marc Michau, Jean Michallant, et Solène Lavorel.

 

Bhaktapur3.jpg

Jeu collectif mené par Pauline avec des élèves de 5 ans


Les activités pédagogiques telles que la poterie, le dessin de situation, l’expression écrite, l’anglais, les jeux sportifs, le chant, la danse requièrent toute l’attention des élèves et des enseignants népalais. De réels échanges se créent avec les scouts. Nous faisons des compte-rendus de nos visites notamment celle de Bhaktapur, ancienne ville royale avec le superbe palais du roi et les temples hindouistes dont le célèbre Nyatapola à 5 toits.

Nous visitons l’école de mécanique en compagnie de Jyoti, professeur de l’école qui parle le français avec beaucoup d’aisance. Cette école est à l’initiative de Mr le Foll, député français résidant à Crégy les Meaux. Il a accueilli Jyoti qui a reçu une formation en France au lycée de mécanique automobile de Coulommiers. L’école de mécanique de Panauti fut inaugurée en 1997 en présence de Mr Le Foll et de volontaires qui ont parcouru Paris-Kathmandou par la route dans le but d’équiper l’école en matériel (moteurs, équipement divers).


Le 11 août, la ville de Bhaktapur a fêté le Gai Jyatra. Cette fête commémore le souvenir de personnes décédées dans l’année qui vient de s’écouler. A l’attention d’un membre défunt dans une famille, un totem est réalisé à son intention. C’est une fête colorée par des totems, des costumes de toute beauté, des chants, des danses ; bref, un long défilé évoquant une cavalcade. Cette fête rassemble une foule innombrable de népalais.


Voici quelques aspects de notre agréable séjour.
Geneviève, Septembre 2014

 



Repost 0
Published by La maison des Himalayas - dans Infos projets
commenter cet article
20 mai 2014 2 20 /05 /mai /2014 22:22

 

Pour la dixième année, à Manali, le programme de scolarisation des familles nomades rajasthanies a redémarré au début du mois de mai.  Depuis quatre ans maintenant, cette petite école est hébergée par l'école privée Manali Model School et grâce aux dons reçus par notre association pour ce petit projet, deux institutrices sont salariées pour dispenser les bases de lecture et de calcul aux enfants, aux jeunes filles et (nouveauté cette année) aux mères de famille du campement rajasthani.


Hem Raj Thakur, fondateur de l'école Manali Model School, après le traditionnel "tour de motivation" du camp pour parler aux familles, nous donne des nouvelles (les 6 et 11 mai) que j'ai résumées ci-après : plusieurs points d'enseignement ont été créés cette année.


La première institutrice, Shivani, a la difficile mission de maintenir au calme et d'enseigner à une classe de 20 jeunes enfants environ, au sein de l'école MMS, de 15h00 à 18h30. 
Le second point de scolarisation, à l'intérieur du camp, accueille de 11h00 à 14h00 les jeunes filles, une quinzaine environ, et c'est Rajni qui oeuvre au sein de ce groupe.  


 


Le 12 mai démarrait un troisième point de scolarisation, toujours au niveau du camp, pour un groupe de 
femmes mariées et des mères de famille - à leur demande - toujours de 11h00 à 14h00 avec une institutrice nommée Pooja. 

 

Les familles semblent motivées et certaines expriment le souhait de passer l'hiver à Manali afin de pouvoir scolariser les enfants toute l'année - ce pas a déjà été franchi par quelques familles en 2013 : leurs enfants ont été scolarisés soit au sein de l'école Manali Model School (dans les classes régulières), soit dans d'autres écoles privées ou gouvernementales.


L'intégration est en marche ! et c'est bien l'objectif majeur de ce petit programme, qui un jour n'aura plus de raison d'être.  


Nous bénéficierons cette été encore de la participation d'un jeune élève-ingénieur de l'ICAM à Lille, Calixte, qui viendra début juin prêter main forte aux institutrices jusqu'à fin septembre, notamment pour renforcer la motivation et la curiosité des enfants. 


Hem Raj Thakur me demande de transmettre ses sincères remerciements aux donateurs du projet ainsi qu'aux parrains des étudiants de l'école Manali Model School (programme de parrainages initié en 2012). 


Merci à tous pour votre soutien depuis 10 ans à Manali.

 

Dominique Dufau
(à Manali et Kullu du 23 juin au 7 août) 


Repost 0
Published by La maison des Himalayas - dans Infos projets
commenter cet article
19 janvier 2014 7 19 /01 /janvier /2014 17:48

lvdn-logo.jpg

 

Un article de la rédaction du quotidien « La Voix du Nord », publié le 19/01/2014, que nous relayons avec plaisir pour saluer le travail et l’engagement de nos amis du Collectif Tibet Dunkerque


 

Le 11 janvier, un village tibétain millénaire était incendié, le troisième en deux mois. Officiellement, l’origine de ces sinistres reste inconnue mais, pour qui s’intéresse au destin du peuple tibétain, ils font partie d’une étrange loi des séries…

 

Le collectif dunkerquois cherche à faire parrainer des villes tibétaines par des communes du secteur.

 

collectiftibetdunkerque.jpg

Pour Philippe Lemaire, qui présidait l’assemblée générale du collectif Tibet de Dunkerque et Flandre, le 16 janvier, à la maison de l’environnement, il est important de mobiliser pour préserver les communes du Tibet. « En 2013, nous avons envoyé des courriers aux élus municipaux de Dunkerque et Flandre intérieure pour inciter les communes à célébrer le soulèvement tibétain, écrasé par la Chine, le 10 mars 1959. » Sur les 108 communes de l’arrondissement de Dunkerque, 32 s’y sont associées : le 10 mars 2013, 22 communes ont hissé le drapeau tibétain, 10 autres ont décidé de faire flotter le drapeau tibétain de façon permanente à un endroit choisi par elles (Bailleul, Bourbourg, Brouckerque, Dunkerque, Grande Synthe, Le Doulieu, Leffrinckoucke, Millam, Nieppe et Pitgam).

 

Parrainage

Le collectif dunkerquois relaie localement la campagne de parrainage de communes du Tibet. « Il s’agit de parrainer des villes et des villages tibétains avec pour objectif de préserver l’identité de ces communes au sein même de leur territoire, le Tibet. Beaucoup plus simple que le jumelage, le parrainage est une opération qui ne nécessite aucune formalité administrative. »

 

Le but recherché est de montrer au gouvernement chinois que le sort des communes du Tibet intéresse les communes. « Tous les articles pouvant paraître dans la presse ou les magazines municipaux sont envoyés à l’ambassade de Chine », précise Jean-Marc Bruneel. Plusieurs communes du Dunkerquois parrainent déjà des villages tibétains et le collectif espère obtenir prochainement le parrainage de Dunkerque et Zuydcoote.

 

Contact :

Collectif Tibet de Dunkerque et Flandre, 106 avenue du Casino, 59240 Dunkerque.



Repost 0
Published by La maison des Himalayas - dans Infos projets
commenter cet article
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 18:42

 

Durant les quatre semaines passées au Népal, nous avons fait de magnifiques rencontres aussi bien avec les népalais, très accueillants et serviables, qu'avec des français.

 

La première semaine nous avons réalisé les fondations d'un local dans la cour de l'école pour entreposer les briquettes de papier fabriquées par les enfants [pour servir de combustible, notamment pour la préparation des repas à l’école]. Nous étions logés chez Indra (le directeur de l'école) et sa femme, Sanchita.

 

La semaine suivante nous sommes partis en trek avec Devendra. C'est un jeune étudiant de notre âge, avec qui nous avons passé des super moments!  Il nous a fait découvrir la montagne et les rizières, ainsi que sa grande famille et quelques villages. Le paysage était splendide, nous avons vu des stupas et des temples magnifiques, nous avons même fait la connaissance d'un ermite qui vivait là depuis 20 ans.

 

Les deux dernières semaines, nous les avons passées à l'école avec les enfants, aussi adorables et curieux que joueurs. Une autre équipe de Toulouse nous avait rejoints, on a donc organisé le festival de l'école et les olympiades pour la plus grande joie des enfants et la nôtre! Nous avons aussi fait une sortie de classe. Les cours que nous organisions étaient essentiellement du chant, du sport, des jeux, de l’anglais et la fabrication de chiapatis, auxquels chacun a participé avec joie.

 

 

 

 

Nous ne sommes pas restés très longtemps auprès de ces enfants mais ils nous ont fait réfléchir, parce que malgré leur pauvreté ils ne se plaignent jamais et ont toujours le sourire et l'envie d'apprendre. Nous sommes heureux d'avoir rencontré ces enfants, heureux de venir à l'école malgré la distance pour certains, et de nous faire découvrir leur culture!

 

On a aussi était agréablement surpris par le temps, nous n’avons pas eu de la pluie tous les jours, heureusement cela nous a permis de sortir et d'en profiter même le week-end pour découvrir les villages voisins de Bhaktapur. Leur mode de vie n'a rien à voir avec le nôtre, dans les commerces tout se négocie, les enfants jouent dans les rues et viennent facilement à votre rencontre. Les rues sont très animées comme dans un marché aux puces. Parmi toute cette animation on y croise des vaches, des singes et des chiens. Le soir, les personnes âgées animaient les petites places et les rues au bord des temples et maisons avec leurs chants qui sont très beaux ! Leur vie est aussi rythmée par les coupures d'électricité très fréquentes, la bougie devient notre meilleure amie!

 

Une expérience inoubliable que nous revivrions sans hésiter !

 

Charlotte Blancart, compagnon scout de Lille


  

Nous remercions Charlotte, ainsi que les autres compagnons scouts de Lille, Gaspard, Donatien, Victor, mais également les scouts de Toulouse (Justine, Marion, Caroline, Alexandre) qui ont dédié leurs congés d’été au développement des divers projets de l’école de l’association Toit à Bhaktapur.

 

Contact : Geneviève Dhainne, email:  gdhainne@yahoo.fr


Repost 0
Published by La maison des Himalayas - dans Infos projets
commenter cet article
22 juin 2013 6 22 /06 /juin /2013 18:22

Camille Lecherf, bénévole au sein de l’école Asha New School (programme de scolarisation de la communauté nomade du Rajasthan, hébergé par la Manali Model School), nous livre son premier témoignage.  Un grand merci, Camille !

 

 


 

Etudiante en école d'ingénieur en France, je vis une expérience incroyable à Manali.

 

J'ai rejoint il y a a une semaine l'équipe de l’école « Asha New School ». Ce programme éducatif s'occupe de la scolarisation des enfants issus des familles nomades du Rajasthan durant les 6 mois de l'année où ils sont présents à Manali. Je travaille avec un autre instituteur, Hemraj et avec le directeur de l'école, Raju.

 

Dans un premier temps, notre mission consiste à aller chercher les enfants dans leur camp et à motiver un maximum de parents à envoyer leurs enfants de moins de 14 ans à l'école.

 

Nous rejoignons ensuite tous ensemble l'école Manali Model School qui nous prête deux salles de classes de 15h à 18h. Nous répartissons avec Hemraj les enfants en deux groupes selon leur niveau scolaire afin d'être le plus efficace possible dans leur apprentissage. Puis les cours commencent. S'enchaînent alors des cours d'anglais, d'Hindi, de mathématiques, de dessin et des séances de jeux en groupe afin de stimuler ces enfants un maximum à une ouverture sur le monde extérieur.

 

C'est un partage parfois difficile du fait des différences culturelles, mais très enrichissant! Autant pour les élèves que pour les instituteurs!

 

 

 

 


 

Suivent quelques photos prises pendant la grande "puja" (rituels) pour s'approprier la bienveillance de la déesse Kali et qui occupent la communauté rajasthanie pendant une dizaine de journées du mois d'août.

 

 


Repost 0
Published by La maison des Himalayas - dans Infos projets
commenter cet article
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 17:15

Le 30 juin 2013 à 16h00 à Paris


Eglise Sainte-Marguerite

36, rue Saint-Bernard

75011 PARIS

 

M° Ledru-Rollin / Faidherbe-Chaligny

 

Concert au profit d'Handimachal

par l'association musicale "Note et Bien"

 

   Note-et-Bien-programme.jpg Note-et-Bien.jpg

 

Venez nombreux !
 

 

- merci de diffuser l'information autour de vous -

 

Programme disponible sur le site de Note et Bien.

 

Concert gratuit, des corbeilles circuleront en fin de concert.

Rencontre sur place avec des membres de l'association.



Repost 0
Published by La maison des Himalayas - dans Infos projets
commenter cet article
1 juin 2013 6 01 /06 /juin /2013 18:19

Alors qu’en France les enfants pensent aux grandes vacances toutes proches, les jeunes écoliers de la communauté nomade rajasthanie ont rejoint il y a un mois les bancs de l’école à Manali. Comme chaque année (et plusieurs fois par saison), il a fallu faire le tour du camp des familles rajasthanies pour rappeler que l’école est obligatoire jusqu’à 14 ans et que nous mettons à leur disposition, gratuitement, un programme de scolarisation, au sein de l’école Manali Model School, tout près du camp de Bhajogi.

 

Raju discute avec une mère de famille, les hommes sont souvent absents la journée

 

Raju, Tony et son épouse Emmanuelle, Javanti l’institutrice, sont donc allés parler aux parents et faire le recensement des enfants à scolariser.  Certains parents étaient venus d’eux-mêmes prendre des renseignements, certains enfants fréquentent maintenant d’autres écoles privées ou l’école primaire gouvernementale, ce qui dénote déjà d’une certaine évolution dans les mentalités de ces familles.

 

Classe sous la tente, avec Javanti - mai 2013


Javanti, comme l’an passé, enseigne sous une tente au sein du camp lui-même, ce qui permet à une petite dizaine de jeunes filles d’être scolarisées, de 10h00 à 12h00.  C’est rapide mais c’est mieux que rien…  Javanti rejoint ensuite l’école MMS pour prendre en charge une classe de gamins, de 15h00 à 18h00. L’autre classe est prise en charge par Hemraj, diplômé d’histoire, avec un très bon anglais, gardien de nuit dans un hôtel.

 

Hemraj, nouvel instituteurs - mai 2013


Dans quelques jours, l’équipe sera renforcée par la présence d’une bénévole française, Camille Lecherf, qui vient vivre au sein de l’école MMS son « expérience » d’élève-ingénieur, pendant quatre mois. Son intervention aura pour support le théâtre, le but étant de faire travailler les enfants sur le thème de la communication, de la construction d’histoires, du jeu théâtral, en anglais lorsque cela sera possible, sinon en hindi avec l’aide de Javanti et d’Hemraj – et bien sûr, comme toujours, de mettre en place des activités ludiques et créatives pour permettre le développement harmonieux des enfants et stimuler leur curiosité et leur créativité. Tout un programme !

 

Une classe de l'école MMS, repeinte l'an passé par des Scouts de Laon

 L’école Asha New School des enfants rajasthanis reste un programme léger, dont la vocation, depuis neuf ans, est de s’adapter aux familles rajasthanies pour permettre une première scolarisation de leurs enfants dans un objectif d’intégration – et non de concurrencer les nombreuses écoles de Manali par la création d’une nouvelle école permanente.

 

Le mode de fonctionnement "libre" et non contraignant de cette "école", hors des cadres rigides de l’éducation nationale indienne, est de nature à attirer ces familles nomades – c’est aussi la source de la très grande fragilité de ce programme, porté par la ténacité, la patience et l’amour des enfants dont font preuve Raju, Tony, les instituteurs et les divers bénévoles. Porté également par la confiance des donateurs qui nous permettent de ne pas baisser les bras. Merci à tous.

 

Dominique, 1er juin 2013

 

Premiers écoliers, mai 2013

Cliquer sur la photo ci-dessus
pour ouvrir l'album "Asha New School : saison 2013"

 

 



Repost 0
Published by La maison des Himalayas - dans Infos projets
commenter cet article
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 23:38

Il y a plus d’un an, nous vous sollicitions pour venir en aide à un groupe de femmes résidant dans la Nyerma Nunnery à côté de Thiksey, au Ladakh.  La « nonnerie » de Nyerma est un établissement qui accueille une petite vingtaine de nonnes âgées de 75 à 85 ans environ et c’est la nonne responsable, Ani Padma (36 ans), qui s'occupe de cette communauté avec beaucoup de courage, aidée par une autre nonne d'une trentaine d'années.

 

Leur souhait était de disposer d’une serre permettant de cultiver des légumes en dehors de la saison d’été et elles avaient fait appel à plusieurs ONG pour trouver des financements : nous avions répondu à cet appel et, avec votre concours, la serre est maintenant terminée.

 

P1040870

C'est Ani Padma elle même qui va cultiver des légumes dans la serre, espérant ainsi pouvoir bénéficier de légumes pendant une grande partie de l'année. La serre étant partiellement enterrée et très bien isolée, il y faisait bien chaud en avril alors que ce n'était pas le cas à l'extérieur.

 

P1040871.jpg

Lors de ma visite en avril dernier, j'apprenais que les « nonnes » ne sont pas des religieuses de vocation mais des femmes célibataires qui ont passé leur vie au service de leur famille au village : trop âgées pour travailler, il leur a fallu trouver un nouveau point d’accueil...

 

Dans le diaporama ci-dessous, vous découvrirez les divers bâtiments de la nonnerie de Nyerma, la nouvelle serre, le point de ravitaillement en eau, le nouveau bâtiment construit par une association néerlandaise et la salle de prière.

 

 

 

 

Merci pour vos dons qui nous ont permis d'apporter notre pierre à cette action de solidarité en faveur de ces femmes âgées du Ladakh.

 

Nelly Gest

Responsable projets et parrainages au Ladakh




Repost 0
Published by La maison des Himalayas - dans Infos projets
commenter cet article
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 10:32

Retrouvez ou découvrez la nature de notre implication en Himalaya au travers des fiches projets déjà en ligne sur notre site internet:

 

L'école pour enfants nomades à Manali, Himachal Pradesh (Inde) : fiche
L'Unité de soins Handimachal pour enfants handicapés à Kullu (Inde) : fiche
Soutien aux villages dardes du Ladakh (Inde) : fiche
Ecole de Bhaktapur (Népal) : fiche
Soutien au village de Kuch (Népal) : fiche
et pour mémoire :
le Dairy Goat Project (Népal) :

 


fiche

 

Merci à tous pour votre soutien sans lequel rien de tout ceci ne serait possible.



 

 

Repost 0
Published by La maison des Himalayas - dans Infos projets
commenter cet article
9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 19:30

 

Eté 2012 : Mission des Scouts de Laon à l'école "Manali Model School" - les bénévoles au Spiti (3)



Cette année, nous avons eu la chance d’être contactés par un groupe de six Scouts de Laon qui souhaitaient venir réaliser un chantier à Manali au mois de juillet : si l’implication des Scouts est courante sur d’autres projets de l’association, notamment à l’école de Bhaktapur au Népal, c’était une première à Manali ! Pendant plusieurs mois, nous avions communiqué par mail et par téléphone et je savais qu’ils préparaient leur projet de manière active par plusieurs actions, en France, afin de pouvoir financer les billets d’avion et les frais de séjour sur place, ainsi que le matériel pour leur projet.


Je leur ai proposé de venir repeindre les 10 classes de l’école « Manali Model School » de notre ami Raju, qui accueille également les enfants rajasthanis après la classe. De leur côté, ils m’ont proposé de réaliser une fresque multi-culturelle sur l’un des murs de l’école, avec les enfants de l’école MMS.


Côté peinture des classes, Austin, les deux Alexandre, Killian, Hugues et Martin se sont attelés à la tâche dès le lendemain de leur arrivée : évaluation du travail, choix des teintes, repérage au « marché » pour l’achat de la peinture et du matériel, préparation des salles –et bien sûr présentation de l’équipe aux étudiants et aux enseignants de l’école MMS. Une fois le matériel acheté, avec quelques adaptations locales, les toiles d’araignées chassées, les travaux de peinture ont commencé pour s’achever deux semaines plus tard, dans une organisation et une répartition des tâches impeccables.

 

DSCN1813.JPG

Les salles de classe se sont transformées au fil des jours, sous le regard ébahi de Raju et d’Asha, qui ne s’attendaient pas à une telle maestro dans l’utilisation des pinceaux et des rouleaux par de si jeunes bénévoles.

 

DSCN1783.JPG
Une classe pratiquement terminée, avec un jeune peintre très attentif (le fils de Raju)


DSCN1883.JPGPetit à petit, le projet de réalisation de la fresque « multi-culturelle » a également pris forme : le concept a été expliqué à tous les enfants lors d’une assemblée du matin – traductions simultanées par Dominique et par Raju ; des volontaires ont levé la main, les idées ont été rassemblées, développées et testées sur papier les deux jours suivants, chaque classe devant réaliser sa propre illustration (à l’intérieur des contours d’une silhouette humaine) des spécificités culturelles indiennes ou locales qu’elle juge importantes.

Tour à tour, les groupes sont venus exécuter leurs œuvres sur le mur en face du bureau du directeur, avec l’aide et les conseils d’un ou deux Scouts mais également de Raju. Les Scouts ont bien sûr réalisé leur propre silhouette, vous la reconnaîtrez sans problème sur ces photos qui parlent d’elles-mêmes !

 

 

 


Pendant ce mois de juillet, l’école MMS a connu un véritable tourbillon français : avec six Scouts peintres, avec deux étudiants d’une école d’ingénieurs (Mélanie et Aymeric) venus donner des cours de science, installer le labo de science et acheter du matériel et du mobilier pour les classes grâce à des dons et subventions obtenues en France, avec François présent depuis début mars, avec bien sûr Tony essayant de maintenir un minimum d’ordre dans le déroulement des cours… Sans compter quelques visiteurs impromptus et les bénévoles français et britanniques de Kullu – le voisinage a commencé à prendre peur, se demandant si Raju n’avait pas vendu l’école aux étrangers (et son âme avec, sûrement !).


Le 20 juillet les Scouts ont terminé leur mission à la MMS et les adieux ont donné l’occasion d’une petite fête improvisée, avec discours, cadeaux, danses et chants – point culminant de ces deux semaines de découvertes réciproques, de partage et de bonne humeur, que personne n’oubliera de si tôt.


Le 21 juillet à 6h00 du matin, à Old Manali, le groupe des bénévoles au grand complet (soit six Scouts mais aussi Mélanie et Aymeric, François et Christelle (bénévole APA à Kullu), Samantha et Alycia (ergothérapeutes bénévoles à Kullu) montaient leurs sacs à dos sur le toit d’un minibus et prenaient place pour une semaine de découverte et d’aventure dans la vallée du Spiti – je les accompagnais avec plaisir. Mais ceci est une autre histoire – à savourer éventuellement sur cette page du blog de François et Christelle : ici.

 

DSCN1961.JPG

 

Un grand merci à Austin, Alexandre & Alexandre, Killian, Hugues et Martin d’avoir déployé une telle énergie pour améliorer les conditions d’accueil des enfants de l’école MMS et tenter d'attirer de nouveaux élèves. Vous les retrouverez très certainement, heureux de vous raconter leur expérience à Manali et au Spiti, lors de notre festival-anniversaire

les 24 et 25 novembre à Lille.


(à suivre)

Repost 0
Published by La maison des Himalayas - dans Infos projets
commenter cet article

Présentation

  • : maisondeshimalayas.over-blog.com
  • maisondeshimalayas.over-blog.com
  • : Le blog d'information de l'association française La maison des Himalayas
  • Contact